PDA

Voir la version complète : Les voyages forment la jeunesse et déforment les valises !



chouminou
19/11/2007, 21h55
Roissy-Charles de Gaulle.
Je l'ai foutu où ce billet, j'suis drôlement à la bourre !
Vite , le comptoir d'embarquement, pouf , pouf , c'est promis demain j'arrête la pipe.
Stop , a y est... tient elle est brune !
Vol AF7670 pour Ajaccio.
- Il était temps, Monsieur , moins cinq !
- Pas chaud, merci mademoiselle, bougez surtout pas je reviens dans deux jours.
Bien sûr c'est comme les WC , la porte tout au fond à droite...
Je cours.., avec l'entraînement que j'ai , j'aurais pu éviter le prix du billet , hop direct à pince,
soit ! il y a la mer , mais j'en connais un qui marchait bien sur l'eau , alors !
Je m'engouffre telle une bombe à l'intérieur de l'avion.
( Je suis pas sûr que la métaphore de la bombe soit bien choisie !).
Accueil chaleureux ! Manquerait plus qu'elles mordent !
Plus beaucoup de place, si ... au fond près du radiateur.
Je me pose, boucle ma ceinture et.. je souffle !
Il me rappelle quelque chose cet avion.
On roule puis stop puis c'est parti à fond ... et on décolle, toujours ça de prit.
Non! je rêve, mes yeux sortent de l'orbite !
Là! cette hôtesse , on dirait Lionnel, ou plutôt son avatar.
- Bonsoir Monsieur, vous désirez quelques choses, une boisson, un journal, une petite collation?
Oh! cette voix, ça me pénètre dans le ventre, puis vibre et se repend en ondes langoureuses jusqu'à mes extrémités les plus intimes.
- Merci Mademoiselle, vous êtes fort chaleureuse, je sors de table, je vais me faire un dodo que même si un réacteur explose, je me réveillerai pas et puis tout seul le dodo ...
Elle se marre et poursuis son chemin dans l'allée.
D'accord elle est pas large l'allée, mais son déhanchement lui fait frôler les sièges à chaque pas , gauche, droite, gauche, droite ...
Faut dire , elle a pas les guitares en brancards de pousse-pousse !
Bonne nuit....
.../...
Il bouge cet avion , ça remue dans tous les sens...
- Monsieur, Monsieur, réveillez-vous !
Où suis-je ? En fait c'est l'hôtesse qui me secoue.
- Monsieur, s'il vous plaît !
C'est ses yeux qui me réveillent, j'y voie la peur.
- Monsieur, s'il vous plaît , suivez-moi.
En d'autres temps j'aurai sauté sur l'occase, mais là , je le sens pas.
Tout est calme, tout le monde dort, curieux ça ! Direction la cabine.
- Vous pouvez m'expliquer belle andalouse aux seins brunis ?
- J'ai beau être formée ( très bien d'ailleurs ), j'y comprends rien , à part vous et moi , tout le monde dort dans cet avion, y compris les pilotes !
- QUOI !!!
- J'ai tout essayé, j'peux pas les réveiller, dites , vous savez piloter un avion ?
Là, c'est l'uppercut direct au creux de l'estomac, j'ai les rotules qui jouent aux osselets avec les chevilles, une envie folle de m'évanouir , de me réveiller, de sauter en parachute, de sortir de ce cauchemar.
- Mais, mais ...balbutiais-je de façon fort à propos.
- Sauvez-nous, sauvez-moi. Alors ! vous savez pilotez oui ou non ?
- Ben non, enfin...non ou si peu..., c'est quoi comme avion ?
- Airbus A320 .
- Ah !
- On meurt tout de suite ou on fait quelque chose ?
- Ben , on fait ... dis-je , oubliant mon angoisse.
Nous empoignons le pilote sur son siège, han ! hisse! qu'il est lourd ! il a mangé trop de choucroute...et nous le déposons à même le sol ! dur.
- Asseyez-vous à sa place et prenez les commandes....
- C'est une plaisanterie dites ? Et vous, vous ne savez pas pilotez cet engin ?
- NON ! je m'occupe de la radio c'est tout ce que je peux faire !
- Bon ! enfin une bonne nouvelle.
C'est quoi tout ces boutons, ces cadrans, le cauchemar continue... sur mon écran d'ordi j'en avais pas le dixième...
Non , pas possible, je suis tout à fait incapable de quoi que ce soit... je vais lui dire à la donzelle.
- Mademoiselle , j'euhhhhh...
- Stop , silence... Mayday, Mayday ,vol Air France AF7670 en provenance de CDG pour Ajaccio, demandons assistance, plus de pilote à bord !
Prenez le casque... silence !
- Ici Marseille contrôle, que pouvons nous faire pour vous aider ?
Ça y est je m'énerve, bon signe...
- Ce que vous pouvez faire , c'est vous magniez le cul pour trouver quelqu'un qui va m'expliquer comment on fait atterrir ce tas de ferraille !
- Vous êtes qui vous ?
- Le père Noël ! et comme cadeau tu risques d'avoir plus de cent victimes sur la conscience, alors bouges tes fesses ! Non mais...
- Un instant je vous prie.
Je vous prie ! ah! c'est pas le moment ! C'est con, je suis dans une mouise pas possible , mais je me sens mieux... fallait que ça sorte.
Je regarde ma collègue de cockpit, elle est belle je vous raconte pas, quoique un peu blanche ...
- Dites c'est quoi votre petit nom , autant mourir dans l'intimité , non ?
- Emanuelle .
Manquait plus que ça ! Sûr elle me fait de la provoc !
- Dites vous n'auriez pas quelque choses à boire, du costaud.
- Tenez un flash de Whisky , pas été ouvert , pas de risque, mais allez-y doucement ...
- Vaut mieux un pilote plein qu'un réservoir vide !
Pas trop mon truc le Whisky, mais , ouahhhh ! le pied !
- Ici Marseille contrôle, je vous passe un pilote - instructeur.
- Bonsoir Monsieur, faisons le point , Roger .
- Non moi c'est choumi, dites moi tout.
- Nous vous vous contrôlons parfaitement sur nos écrans,vous êtes à 20 nm de MERLU , FL 310, heading 132° vitesse 0.78 mach , pouvez-vous vérifier sur le FD et le FMS le plan de vol programmé ?
C'est curieux, cela me rassure de savoir ou je suis.
- Je vois bien, mais j'ose pas toucher ! Ça doit être...DIVU, MERLU, LONSU, LFKJ.
- Star programmé ?
- Ben.... ah! si là ! LONSU2P, j'ai bon ?
- Parfaitement ! vous n'avez rien à faire ni à toucher.
- Aaaaaaaaahhhhhhhhhh!!
- Sauf en finale , il faudra reprendre en manuel !
- Ooooooooooooohhh!!!
- Je vous laisse 5 minutes de détente avant de vous expliquer comment atterrir.
- Dites moi Roger, combien de chances de ne pas s'écraser lamentablement et d'être éparpiller façon puzzle ?
- Une chance sur dix.
- Merci.
Sympa Roger, mais en fait je le crois pas, disons une chance sur cent...
J'ose pas regarder ma compagne...je me sens impuissant, moi !
- Dites Choumi, je peux vous proposer un marché ?
- Un marché ? qu'est ce belle que vous Emanuelle êtes , ou le contraire .
C'est trop je craque , peux plus aligner trois mots.
- Et bien, c'est difficile à dire , mais ..., si on s'en sort et bien ...
- Oui ?
- Et ...
- Oui ?
- Si on sort vivant de ce cauchemar, je voudrai faire l'amour avec vous !
- QUOI !! Vous voulez dire que vous serez mienne ?
- Oui !
- Allô ROGER! Alerte,alerte ! y' a urgence! finit la sieste , au boulot, explique moi tout , je vais te la rentrer au hangar cette machine volante.
- Écoutez moi bien :
Sur le ND va apparaître une flèche blanche qui calcule le point de descente, lorsque vous passerez au dessus de cette flèche un bruit va sonner en indiquant sur le ND : decelerate
à ce moment vous allez descendre au FL 100 et réduire à 250 nœuds, une fois au niveau 100 vous attendrez mes instructions pour l’altitude suivante qui sera de 3000 pieds, vous réglerez sur l’altitude : 3000 pieds et sur le speed 200 nœuds. Compris ?
- Euhhh! yes Roger !
- Ensuite :
Vous allez appuyer sur l’ILS qui se trouve à côté du FD pour afficher sur le ND l’ILS. Une fois arrivés à 3000 pieds et selon la vitesse vous allez sortir les volets progressivement et aux vitesses indiquées :
200 nœuds-------1 cran
185 nœuds-------2 crans
170 nœuds-------3 crans
150 nœuds-------Full
Une fois que l’ILS apparaît sur le ND, vous devez appuyer sur APR ,l’ILS est capté automatiquement, à 8nm descendez le train d’atterrissage, commencez à descendre et arrivés aux environs de 1000 pieds déconnectez l’AP1 et l’Auto Throtle, vous prenez maintenant en main l’airbus 320 stabilisez votre vitesse à 140 nœuds. Arrondissez à environ 3°, les roues arrières toucheront d’abord la piste, baissez doucement le manche et une fois l’avion au sol freinez avec les freins qui sont au bout des palonniers et faites l’inversement des poussées jusqu’à 60 nœuds ensuite ramenez la manette des gaz au ralenti.
Freinez jusqu'à l'arrêt et TOUCHEZ PLUS A RIEN !.
- Bon! vous êtes sûr que vous n'avez rien oublié ?
- Non ! descente dans 4 minutes, préparez-vous.
Me préparer, il est rigolo l'ami Roger, à part resserrer ma ceinture, parce que pour les prières j'suis vraiment nul, c'est là qu'on regrette.
Oh ! mon Dieu, je regrette d'être monté dans cette avion , à cinq minutes près , pas de bol !
- Chef ! ça sonne , c'est cuit ?
- Réduisez à 250 noeuds, affichez le FL 100.
Pourquoi je tremble moi... si ça continue c'est à FL -100 que je vais finir...
Maintenant tout défile à une vitesse folle...les flaps, 1 2 ,3 full , ah! la vache ça secoue ,vont pas tenir les rivets.
- A vous! appuyez sur APR !
Allons-y gaiement!
- Pourquoi il capte rien ce bouzin...SI ! c'est bonnard !
- Sortez le train!
Le train dans un avion... l'avion , avion quotidien quoi !
- Vous êtes à 1200 pieds , déconnectez l'AP1 et l'Auto Throtle, à vous ! et MOLLO hein !
Tu parles Charles ! j'ose pas y toucher à ce manche, c'est comme une manette de jeu, le seul problème j'ai droit qu'à un seul essai.
Pourquoi il pleut dans la cabine? Ah! non c'est la sueur qui dégouline, mais comment il fait Bruce Willis dans ces cas là ?
Un dernier coup d'oeil à ma compagne d'un soir, elle regarde fixement , droit devant elle, elle est comme figée, les muscles bandés ( eh! oui ).
Une chance sur cent... pas énorme ! ****** , faut que j'y arrive , quel cadeau !
- LA VITESSE BORDEL 140 noeuds maxi !
J'suis timide, j'y vais trop doucement; 150, 147 , 144 , 142 ...
- Arrondissez, tirez sur le manche, MAIS TIREZ NON D'UNE PIPE !
J'ose pas, je maîtrise plus ma main , elle refuse , j'ai les doigts en marbre agrippés à ce bout de plastique dont dépend la vie de tant de personnes dont la mienne...
- Attention touché dans 15 secondes...
Et pourquoi pas coulé ?
C'est le choc , énorme ! puis plus rien !! j'ai rebondi !!
- Baissez le manche !
Nouveau choc, moins fort. Tu vas le baisser ton nez dit ? Allez une petit effort que diable , oui comme ça , encore un peu , un petit peu oui.....
- LES REVERSES !
Je tire violemment les commandes , à fond. Tout explose, quel vacarme ! ça vivibrbrbe !mais pourquoi il part à gauche ce con, mais reste sur la piste...
- RALENTI, PIED GAUCHE ! et puis FREINEZ !
Pourquoi ça va si vite ? heureusement y a pas de radar , gauche , droite ,gauche , droite, reste sur la piste mon pote !
- VOUS ETES BOURRE OU QUOI ! MAIS FREINEZ ! APPUYER A FOND !
- JE FAIS QUE ÇA !
Et puis ça répond plus, direction le gazon, genre tondeuse...mais pourquoi il s'arrête pas ce machin,
des creux , des bosses, ça part dans tous les sens, c'est foutu...
Un gros hoquet, un petit soubresaut, le néant .
C'est curieux le paradis, je le voyais pas avec des lumières partout qui clignotent !
Tient un ange, c'est nul, ça n'à pas de sexe.
Des grands yeux qui se rapproche, plus prêt,encore plus prêt cela me rappelle quelque chose cette forme, on dirait , oui, oui, des lèvres.
Mais , mais je les vois plus , pourtant je sens une chaleur, c'est tout contre mes propres lèvres, un contact brûlant et qui appuie , se prolonge, se colle...

" Ding, dong, il est 7 heures, les infos avec ... "
Quoi ? Comment ? ,
C'était un rêve... ah! bon, je crois que je vais passer une bonne journée moi !


PS: C'est un peu long et je m'en excuse, mais je voulais vous écrire un joli conte de Noël, parce que dans ces temps difficiles une belle histoire véridique à raconter à ses enfants , voir ses petits enfants, c'est toujours bon à prendre.

beber
19/11/2007, 22h27
Jamais vu une check-list aussi bordelique !!! :lol:

Excellent encore une fois... quelle verve ! (je l'ai bien écrit ? Oui...ouf... toujours peur du lapsus)

act78
19/11/2007, 23h05
un grand MERCI! Tu m'as vraiment fait voyager Chouminou!
Et tu sais quoi? Noël, c'est dans un bon mois, ce qui te laisse largement le temps de nous en raconter d'autres comme ça... :D

Il y a des petits-enfants qui sont de sacrés veinards!

ChD
19/11/2007, 23h47
Salut

Et un grand merci pour cette belle histoire avant d'aller au lit.
(Pour celle de Noël, on verra plus tard).
En espérant faire de beaux rêves moi aussi. :wink:

Tschüss.

Jean-Yves
20/11/2007, 08h10
Alors, y en a qui seraient là à dire que l'avatar de Lionnel, il aurait des préférences ?

Heureux veinard, va... pour faire des rèves comme ça, il n'y a qu'une explication : Tu travailles trop et tu es fatigué !
Une seule solution : LA SIESTE !

Retournes-y Chouminou, et fait nous un petit rève :wink:

Caravelle
20/11/2007, 10h40
http://images2.hiboox.com/images/4707/7qzk2nri.jpg (http://www.hiboox.com/lang-fr/image.php?img=7qzk2nri.jpg)

mikebravoromeo
20/11/2007, 14h01
Mmmmmm.... Je suis sûr que je la connais, cette Emmanuelle ! Mais si, j'en suis sûr ! Ah oui, ça y est ! C'est cette super hôtesse, Manuelle Léda, très sympa ! Tu t'en rappelles, Choumi ? Mais si, ce n'est pas un rève ! J'ai même garder sa photo :

- avec toi :

http://images2.hiboox.com/vignettes/4707/jho1txla.jpg (http://www.hiboox.com/lang-fr/image.php?img=jho1txla.jpg)
http://images2.hiboox.com/vignettes/4707/xo762bwt.jpg (http://www.hiboox.com/lang-fr/image.php?img=xo762bwt.jpg)

- mais aussi avec toi et un autre pilote (dont je tairais le nom, soyons sympa :lol: )

http://images2.hiboox.com/vignettes/4707/qxul5oax.jpg (http://www.hiboox.com/lang-fr/image.php?img=qxul5oax.jpg)

Promis, je ne la diffuserai pas, celle photo là ! :lol:

Amitiés
Michel

Jean-Yves
20/11/2007, 18h19
Fait moi un petit signe... Fait moi un petit cigne... qu'elle disait !

Novalee
20/11/2007, 18h51
Bonsoir à tous ... .. .

J'adore ces p'tites histoires impromptues !

Bis repetitas ... .. .

Big Bravo.

Novalee

chouminou
21/11/2007, 11h36
Par Zeus et Jupiter confondus, merci les copains...
Je signale également que Leda n'est pas uniquement une marque de douche...

PS: Damned de chez damned , Loïc, j'arrive pas à mettre un nom sur le peintre dont tu nous montres l'oeuvre ci-dessus. Je peste! et pourtant il me semble reconnaître le toucher , mais bon...
Sort moi de mon ignorance mon ami!
PS2 : Michel c'était qui le pilote ? hein dis , hein, tu veux pas le dire, même sous la torture...
Sauf si le cochon, c'est nous tous, va savoir !

Caravelle
21/11/2007, 11h46
Loïc, j'arrive pas à mettre un nom sur le peintre dont tu nous montres l'oeuvre ci-dessus. Je peste! et pourtant il me semble reconnaître le toucher , mais bon...
Sort moi de mon ignorance mon ami!

Marcel LorAnge (http://www.artsquebec.net/fr/html/oeuvre.asp?ide=3438&ida=536), un québecois dont je n'ai jamais entendu parler...