PDA

Voir la version complète : Hélico pour débutant



PATRICK
29/12/2020, 22h46
Bonjour,
Je voudrait m'essayer au pilotage d’hélico, je cherche une machine simple et facile à piloter (free).
Je n'ai que mon Saitek X52 qui pourrait faire l'affaire, le palonnier sera sur une molette pouce gauche pour commencer et voir ce que ça donne.
En vous remerciant

AntoJensen
30/12/2020, 23h11
Bonsoir,

Réglage joystick (https://www.youtube.com/watch?v=tVgNIxiL6Q4).
Le Sikorsky (seul modèle par défaut) est moins difficile à piloter je trouve.
Sinon il y a le Bell 407 qui est vraiment plus stable mais il est payant.
Tu peux essayer le Bell 429 (https://www.youtube.com/watch?v=Bc1W7VESQow) qui est magnifique avec une stabilité relativement bonne.
Si tu veux plus simple avec une plus grande visibilité, tu peux essayer le Hughes 500D (https://www.youtube.com/watch?v=rdtciyLZ2qA).
Les liens que je te mets sont ceux des mes vidéos qui expliquent quelques bases des démarrages et réglages joystick.
Tu trouveras les modèles gratuits sur xplane.org.
N'hésites pas à t'abonner à ma chaine si les hélico t'intéressent. Je sors une vidéo chaque jour en ce moment.

Bon vol...

PATRICK
31/12/2020, 15h20
Merci pour tes conseils que je vais voir de plus près.
Avant ta réponse j'avais pris le Bell 429 que j'ai essayer de décoller avec, mais il ne montait pas, j'ai fait ça sans rien lire(pressé), j'ai essayé le Sikorsky dans la volée ou j'ai réussi à faire un grand tour de piste de 30' et me poser sans exploser l'engin, mais c'était un peut brutal (4G) à l’atterrissage.
Je vais voir le Hughes 500D, mais avant toutes voir les liens que tu m'as donnés et lire aussi les PDF qui sont fournis avec les appareils.
Apparemment ça ne devrais pas être trop compliqué d’après mon vol plus ou moins réussi.
En te remerciant et bon réveillon.

AntoJensen
31/12/2020, 17h29
Merci pour tes conseils que je vais voir de plus près.
Avant ta réponse j'avais pris le Bell 429 que j'ai essayer de décoller avec, mais il ne montait pas, j'ai fait ça sans rien lire(pressé), j'ai essayé le Sikorsky dans la volée ou j'ai réussi à faire un grand tour de piste de 30' et me poser sans exploser l'engin, mais c'était un peut brutal (4G) à l’atterrissage.
Je vais voir le Hughes 500D, mais avant toutes voir les liens que tu m'as donnés et lire aussi les PDF qui sont fournis avec les appareils.
Apparemment ça ne devrais pas être trop compliqué d’après mon vol plus ou moins réussi.
En te remerciant et bon réveillon.

Pour le Bell 429 : tu as peut-être oublié d'augmenter les gaz au maximum sur les 2 turbines. L'axe qui pilote les 2 manettes de gaz simultanément est "Throttle" pour régler ton Joystick. Sur l'appareil, les molettes de gaz sont situées sur le collectif et son suivent un mouvement par rotation autour de l'axe du bras du collectif.

Pour l'atterrissage, c'est la partie la plus difficile et risquée de l'utilisation d'un hélico. En stationnaire, il est très difficile de stabiliser l'altitude. Pour l'instant mon astuce est de décélérer en avance pour atteindre 60 miles/h à l'approche de la piste tout en diminuant le pas du collectif pour perdre de l'attitude. Ensuite passer à 30 miles/h tout en maîtrisant l'altitude avec le collectif. Pour ne pas taper au sol, il faut une vitesse de chute inférieure à 1 sur l'altimètre de vitesse verticale. Quand on est proche du sol et au dessus de l'héliport, tirer le cyclique pour passer de 30 à 0 miles/h et compenser ensuite avec le pas du collectif. Le fait de tirer le cyclique ralenti la vitesse de chute mais ça fonctionne uniquement s'il y a de la vitesse horizontale. C'est le principe de l'autorotation : méthode d'atterrissage d'urgence en cas de panne moteur = perdre une chute maitrisée comme un avion qui plane.

C'est quand génial que tu ais réussi dès le premier coup. J'ai le souvenir que le Sikorsky est le plus facile pour le vol stationnaire et la maitrise de la vitesse de chute...

PATRICK
31/12/2020, 18h14
Oui, c'est surement ça pour le Bell, un manque de puissance1sur2. j'ai fait ça à l'arrache sans rien connaitre.
Pour le S-76 j'ai réussi, j'ai tout de suite compris la logique principale du comportement des pales et hélices et le reste, mais c'est des mouvements à bien faire coordonner tous ensemble pour la précision et un bon atterrissage, ça viendra rapidement plus tard.
je vais me lancer dans de la lecture pour me mettre ça en place.
Merci

AntoJensen
31/12/2020, 21h31
Oui, c'est surement ça pour le Bell, un manque de puissance1sur2. j'ai fait ça à l'arrache sans rien connaitre.
Pour le S-76 j'ai réussi, j'ai tout de suite compris la logique principale du comportement des pales et hélices et le reste, mais c'est des mouvements à bien faire coordonner tous ensemble pour la précision et un bon atterrissage, ça viendra rapidement plus tard.
je vais me lancer dans de la lecture pour me mettre ça en place.
Merci

On en est tous là ;)
Alors bonne lecture

PhM
01/01/2021, 03h07
... C'est le principe de l'autorotation : méthode d'atterrissage d'urgence en cas de panne moteur = perdre une chute maîtrisée comme un avion qui plane. ...
L’auto-rotation c'est, comme le nom l'indique, lorsque le rotor principal tourne par lui même, sans recevoir un couple moteur. Une partie de la surface du disque agit en tant que motrice par le flux d'air de bas en haut, l'autre partie assure une portance réduite, c'est plus de la chute contrôlée que du planeur. Il faut garder les tours rotor dans la plage spécifiée pour une efficacité maximale. On peut se permettre de dépenser toute l’énergie cinétique du rotor à la fin de la manœuvre en augmentant le collectif pour un posé sans glisser.

PhM

Des infos ici (https://en.wikipedia.org/wiki/Autorotation).