Tant pis
merci néanmoins à tous

Cordialement

Yves