Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 11 à 14 sur 14

Discussion: Le Vampire

      
   
  1. #11
    Utilisateur enregistré Avatar de Tackletone2
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    1 299
    Total Downloaded
    0
    Merci Glah.
    11.5-mac bookpro 10.14 - 2,5 Ghz intelcore 7 - 16Go 1600 Mhz DDr3 AMD Radeon R9 M370x 2Go- et 11.5-Imac 27 -10.14.6 3,3 ghz -16 Go - AMD Radeon R9 - Xplane

  2. #12
    Utilisateur enregistré Avatar de didil
    Date d'inscription
    décembre 2008
    Localisation
    ANNECY
    Âge
    78
    Messages
    187
    Total Downloaded
    0

    En France aussi...

    Natif de Hyères j'ai assisté en 1956 à l'arrivée des premiers "vampire" sous le nomd' Aquilon

    Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : Ecran 2020-10-19 à 11.34.14.jpg
Affichages : 5
Taille : 68,2 Ko
ID : 24561
    L’Aquilon est le premier avion à réaction opérationnel dans la Marine, et donc le premier jet embarqué. Construit sous licence à partir de 1952 par la Société Nationale de Construction Aéronautique du Sud-Est (SNCASE) à Marignane, il sera décliné en différentes versions et utilisé en unités de 1955 à 1966.

    A la base, le premier modèle Aquilon Mk20 est produit à partir de sous-ensembles livrés par De Havilland et conformes au Sea Venom Mk20, lui même une version navalisée du chasseur de nuit biplace DH Venom NF-2. Les modèles suivants sont complètement produits par la SNCASE (sous licence) ; ils bénéficient d’une verrière coulissante et d’un train renforcé. La production de série totalise 96 exemplaires de quatre versions différentes, plus 5 avions de pré-série :

    - Aquilon Mk20, 25 exemplaires : avions 1 à 25, biplaces pour l’entraînement (sans radar) ;
    - Aquilon 202, 25 exemplaires : avions 26 à 50, biplaces avec télémètres et sièges éjectables ;
    - Aquilon 203, 40 exemplaires : avions 51 à 90, monoplaces de chasse de nuit avec radar APQ-65 ;
    - Aquilon 204, 6 exemplaires : avions 91 à 96, biplace d’entraînement avec radar APQ-65, sans canons.

    Deux flottilles et quatre escadrilles utiliseront l’Aquilon : la 11F basée à Karouba Bizerte, de 1955 à 1962, la 16F, basée à Hyères, de 1955 à 1964, les escadrilles 2S (Lann-Bihoué), 10S (Saint-Raphaël, mais les Aquilon sont basés à Hyères), 54S (Hyères) et 59S (Hyères). Ajoutons aussi la Section Aquilon de Cuers.

    L’utilisation opérationnelle en Afrique du Nord incluera jusqu’en 1959 le déploiement à Alger de six à huit avions des flottilles 11F et 16F, alternativement, pour des missions de défense aérienne et d’appui au sol, ainsi que les activités durant les évènements de Bizerte en juillet 1961. A compter de 1960, la 11F détache aussi des avions sur les bases de Télergma, Bône, Biskra, et Ouargla. Chacune des flottilles était armée de six Aquilon 202 et de dix Aquilon 203.

    Paradoxalement, il faudra attendre les essais du Clemenceau pour voir le premier appontage d’un Aquilon sur un porte-avions français, le 30 mars 1960 (LV La Ferrière). La carrière de chasseur embarqué de l’Aquilon s’achèvera déjà en septembre 1963 : pour les « pingouins chasseurs » sonne déjà l’heure de l’Etendard IV et du Crusader, et les flottilles 11F et 16F seront armées du monoréacteur de chez Dassault. Toutefois, la 16F Etendard IVP ne reprendra pas l’insigne du « Rapace dans la nuit », illustrant la mission de Chasse Tout-Temps, elle préfèrera la « Grue noire tenant une pierre », symbole de vigilance. Le dernier vol officiel de l’Aquilon dans l’Aéronautique Navale a lieu le 30 juin 1966.

    Avion de transition, l’Aquilon aura permis à l’aviation embarquée de s’initier au réacteur, offrant un successeur au Hellcat pour la mission de chasse tout-temps, et côtoyant le Corsair qui demeura le maître des missions d’assaut jusqu’en 1964.

    Les flottilles et escadrilles ayant armé des Aquilon :
    1 - Flottille 11F : 04/04/55 - 18/04/62 3 - Escadrille 2S : ...?-...? 5 - Escadrille 54S : 1956-05/1958
    2 - Flottille 16F : 03/01/55 - 01/04/64) 4 - CEPA 10S : 1957-01/07/64 6 - Escadrille 59S : 1957-04/1964
    7 - Section Cuers : 1964?-1965?
    Imac 27" 5K fusion drive 3To, video 8Go, mémoire 48 Go+ 1écran 24 " + 1 écran 22’’ + mac book pro 15 rétina TB I7 à 2,9 mémoire 16 G , carte video 4Go, Saitek X52 et palonniers, Pro Flight switch panel, ProFlight MultiPanel, Pro Flight radio Panel. MacOS Catalina - Xplane 11.5 sur SSD 1T externe

  3. #13
    Utilisateur enregistré Avatar de Prialgene
    Date d'inscription
    janvier 2017
    Localisation
    LFMD
    Âge
    70
    Messages
    673
    Total Downloaded
    0
    Merci didil pour cet historiographie
    Windows 10 Professionnel (ver 1809) 64 bits , Intel Core i7 5820K @3.3 GHz -> OC@ 4.5GHz, RAM 32Go
    Carte mère ASUS X99-DELUXE (SOCKET 2011)
    Ecrans: Asus VG289Q (3840x2160@60Hz) + HP w22 (1680x1050 @60Hz)
    Carte graphique Nvidia Geforce 1080 TI 11Go
    Saitek X52
    SSD Samsung 950 Evo 512 Go +HDD dédié Toshiba 7200T 8To
    XP11.50

  4. #14
    Utilisateur enregistré Avatar de Goofy
    Date d'inscription
    février 2009
    Localisation
    Près de LFNA (Hautes-Alpes)
    Âge
    64
    Messages
    2 018
    Total Downloaded
    0
    Belle rétrospective
    *** Jean-Pierre ***
    -----
    Mes Checklists pour le plugin Xchecklist => https://forums.x-plane.org/index.php...downloads_file
    X-Plane v11.50-r3 - Windows 10 Pro // Portable MSI GS75 Stealth double écran ; RAM : 32 Go DDR4 @ 3200 MHz ; CPU: I9-10980HK @ 5.3 GHz ; GPU: Nvidia Geforce RTX 2080 Super - VRAM 8 Go ; 1 disque SSD : 2 To // Thrustmaster HOTAS Warthog + Saitek Thottle Quadrant + palonnier MFG Crosswing // TrackIR_5

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •